Ne pas renoncer à l’Europe !

Les Britanniques ont décidé la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. C’est un choix douloureux. C’est la première sortie alors que l’on croyait l’extension quasi infinie ! Ce choix est le leur et nous devons le respecter. Il est vrai que les Anglais, peut être en raison de leur insularité, à l’extrême-Ouest de l’Europe, ont toujours eu un pied dedans et un pied dehors.
Il n’empêche que leur sortie interroge les 27 restants. Une Europe trop purement marchande, trop tatillonne, trop gestionnaire a fait perdre de vue le grand dessein européen d’une Europe plus sociale, plus fraternelle, plus solidaire.

La France doit être à l’initiative pour redonner du sens à un nouvel élan européen. Bien sûr défense et sécurité, bien sûr investissements créateurs de croissance et d’emplois, bien sûr harmonisation fiscale et sociale. Être européen n’exclut pas l’idée de Nation. Je me sens à la fois très Français et très Européen.

Et si les générations qui arrivent n’imaginent plus de conflits armés à l’intérieur de l’Europe, ma génération ne peut oublier que pendant des siècles les nations européennes ont généré des guerres mondiales. Raison de plus pour ne pas renoncer à l’aventure européenne, malgré les difficultés à venir.