La 2e circonscription

La 2ème circonscription se démarque par sa grande diversité : une partie urbaine dense avec les deux plus
grosses communes du département après Grenoble ; une partie péri-urbaine et une partie rurale. Conséquence
de cette grande hétérogénéité, la deuxième circonscription de l’Isère est concernée par l’ensemble des
grandes questions de politique nationale (emploi, logement, sécurité, environnement) et fait, à ce titre, figure
de « territoire laboratoire ». Les problématiques existant au sein de cet espace (i.e « les grands dossiers de la
circonscription ») sont effectivement plurielles tant en ce qui concerne leurs origines que leurs enjeux.

 

 

Une partie urbaine dense avec notamment, Saint Martin d’Hères et Echirolles, les 2ème et 3ème villes du département mais aussi une partie périurbaine (Gières, Poisat, Eybens, Bresson).

La circonscription couvre une partie plus rurale autour du canton de Vizille

Les grands dossiers locaux :

– Les ruines de Séchilienne : elles nous interrogent sur notre capacité à nous prémunir contre un risque naturel et ses incidences potentielles sur les populations, l’environnement et le développement économique.

– La rampe de Laffrey : Au-delà de ses implications en matière de sécurité routière, le dramatique accident de la côte de Laffrey pose la question des déplacements et des modes de transport dans une circonscription saturée par l’automobile.

– Le site industriel de Jarrie : Enfin, le mouvement de restructuration des industries chimiques présentes dans le sud grenoblois nous confronte à des préoccupations de nature économiques sociales ou environnementales.

L’amélioration de la qualité de vie des habitants de la circonscription dépend de notre capacité à traiter ces problèmes en prenant la mesure de leur complexité et de leur diversité.